Menu

Retrouvez mes principaux supports de cours sur le blé

Chiffres clé, description, cycle de développement, compsantes de rendement, …

▶ voir

Date, densité, …

▶ Voir

Rappel : P = phosphore, K = potassium, Mg = Magnésium.

Le blé tendre est peu exigeant en ces 3 éléments. La fertilisation peut toutefois être nécessaire dans les sols peu pourvus (pauvres) ou si il y a eu plusieurs années sans apport. La méthode de calcul des doses utilisée est celle mise au point par le COMIFER (Comité pour la fertilisation raisonnée) que vous pouvez trouver ici.

En ce qui concerne les formes d’engrais phospho-potassiques et magnésiens, le blé n’a pas d’exigence particulière. Toutefois, en particulier pour le magnésium, les engrais comprenant du souffre peuvent être intéressants car le blé est assez exigeant en cet élément, surtout en reprise de végétation. (ex : kiésérite, sulfate de magnésium)

Pour bien comprendre comment optimiser la fertilisation azotée il est important de connaître le cycle de cet élément. Je vous conseille donc d’aller voir le cours sur l’azote. Pour rappel regardez le schéma suivant : ▶ allons y

1️⃣ Détermination de la dose à apporter
La méthode habituellement utilisée est la méthode du bilan azoté. Le Groupe Régional d’Expertise Nitrates a édité en 2017 une plaquette présentant les Méthodes de référence admises en Champagne-Ardenne.  👀 voir la plaquette

2️⃣ Quand apporter ?
Si vous avez bien compris le cycle de l’azote, vous avez du constater que des pertes sont possibles, en particulier par lixiviation des nitrates. Pour optimiser l’absorption des plantes (le blé en l’occurrence) il faut donc faire des apports lorsque les besoins de la plantes sont les plus importants. Pour le blé, il s’agit :

  • De la sortie de l’hiver, quand le blé repart en végétation après le repos végétatif.
    ▶ Cliquez ici pour plus de détails
  • De la montaison, quand la croissance est intense (période de plus forte consommation journalière),
  • Du stade gonflement, lorsque le sol est appauvri et que la demande est encore importante.

👁 voir le schéma récapitulatif.

3️⃣ Quelle dose pour quel apport ?

  • Le premier apport doit être compris entre 40 et 60 Kg d’N/ha.
  • Le deuxième apport est calculé comme suit :
    Dose totale calculée (bilan N) – 1er. apport – 40

    Rq : Si cette dose est trop importante, elle peut être appliquée en 2 fois

  • Le dernier apport, s’il est nécessaire, sera au maximum de 40 Kg d’N.

Rq : le terme unité est souvent utilisé plutôt que Kg quand on parle de l’élément pur

4️⃣ Quels OAD (Outils d’Aide à la Décision peuvent aider l’agriculteur ?
De nombreux outils peuvent aider l’agriculteur à être plus précis quant aux périodes et aux doses à apporter. En particulier pour le dernier apport. Le site suivant en présente les principaux. ▶ Aller sur le site

Avant tout, activer leviers agronomiques ; périodes, désherbage chimique, …

▶ Voir le cours

👁 Consulter le document Arvalis sur ce thème

🎥 Voir la vidéo des culturales sur le thème

ℹ Site officiel sur les produits phytosanitaires.

Cette section n’a pas pour but de faire une présentation très fournie des maladies du blé. En effet de nombreux sites (voir l’onglet « Liens utiles ») sont très bien faits pour ça.

C’est surtout sur la notion de seuil de nuisibilité (ou seuil d’intervention) que je souhaitais mettre l’accent avec la présentation que vous pouvez voir sur lien suivant : :▶ Cliquez ici

Retrouvez la présentation sur ce lien.

Présentation des ravageurs

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com